Astrolabe indo-persan dans le style de Ḍiyā’... - Lot 214 - Rossini

Lot 214
Aller au lot
Estimation :
15000 - 20000 EUR
Résultats sans frais
Résultat : 35 500EUR
Astrolabe indo-persan dans le style de Ḍiyā’... - Lot 214 - Rossini

Astrolabe indo-persan dans le style de Ḍiyā’ al-DīnMuḥammad de Lahore, probablement exécuté par un des assistants de son atelier Milieu du XIe siècle AH (XVIIe siècle AD). Laiton, originalement doré Diamètre 204 mm


COMMENTAIRE Astrolabe de belle taille, dont l’araignée est usée et légèrement déformée, et comporte plusieurs petites cassures réparées. Originalement dorée, l’araignée a perdu sa patine, probablement à la suite des restaurations. Par son style de gravure, la disposition de l’araignée et du kursî, l’instrument peut être attribué à l’atelier le plus important de Lahore, celui de Ḍiyā’ al-DīnMuḥammad dont on connaît presque cinquante astrolabes signés et non signés, ainsi que plusieurs globes célestes. Fils de Qâ’im Muhammad, ce fabricant inventif était doté d’une bonne connaissance de l’astronomie, des mathématiques, et des écrits sur ce sujet de ses prédécesseurs, en particulier ceux de l’Andalousie. Sur plusieurs de ses instruments, il montre un goût prononcé pour les tracés complexes comme ceux gravés sur le tympan 5 de l’instrument présenté ici. Il est à noter que les très rares astrolabes utilisables à la fois dans les hémisphères nord et sud ont été produits par l’atelier de Ḍiyā’ al-DīnMuḥammad. Sarma A130 : astrolabe attribué à l’atelier de Ḍiyā’ al-DīnMuḥammad Voir : S. R. Sarma, A Descriptive Catalogue of Indian Astronomical Instruments, 2021. Consultable à www.srsarma.in.


DESCRIPTION L’araignée porte soixante-trois courts index courbés ou en forme de crochets. Plusieurs de ces index ne sont pas nommés ayant été placés pour donner une impression de symétrie à l’araignée; pour d’autres l’inscription est maintenant illisible. Il y a quatre trous qui percent l’araignée de manière non-symétriques dont un, placé à l’extrémité ouest de la barre est-ouest, qui aurait dû porter un mudir (petite caboche pour tourner l’araignée), mais les trois autres, de finalité inconnue, semblent être postérieurs. L’index de Capricorne (al-murî) est carré avec une pointe indicatrice centrale. Les douze signes zodiacaux sont nommés, divisés à un degré, et numérotés tous les deux degrés ; la barre Est-Ouest est en ligne droite. Etoiles en ordre d’ascension droite


MATER (MÈRE), LIMBE ET KURSÎ (TRÔNE) Ces trois éléments étaient fondus en une seule pièce. Le trône est haut et ajouré avec un décor gravé de feuillages sur les deux faces autour d’une réserve centrale laissée vide. Le limbe porte une échelle de 360° lisant à 1° et numérotée tous les 5° en abjad avec tous les chiffres exprimés, c’est-à-dire sans contractions pour les numéros à trois chiffres. L’intérieur de la mère (‘umm) est gravé de quatre échelles circulaires et concentriques. Celle du centre (qui n’est pas complète), donne les noms, distance et passages d’une sélection d’étoiles, les trois échelles autour forment une table géographique donnant les longitudes et latitudes de plusieurs endroits nommés. Au centre il y a l’inscription en persan. Le goupil en bas de la mère pour bloquer les tympans en place semble être un remplacement.


DOS Le quart supérieur à gauche est gravé d’un graphisme de sinus sexagésimal avec chaque cinquième division en ligne pointillée; le quart à droite montre les arcs des signes du zodiaque dessinés et numérotés pour tous les 3°. Ils sont traversés par cinq lignes sinusoïdales dont les trois supérieures indiquent l’altitude méridionale du soleil pour les latitudes 27°, 32° et 37°. Les deux lignes inférieures marquent le début de la prière de l’après-midi, et la fin de la prière de midi à 32° de latitude. Autour des deux quarts se trouve une double échelle de degrés pour la distance zénithale divisée à 1° et numérotée tous les 5°. Dans la partie inférieure du dos, le pourtour est gravé de deux échelles de cotangents utilisées pour déterminer le début de la prière de l’après-midi. Celle de gauche est calculée sur une base de sept avec chaque degré de 1 à 15 numéroté, et tous les 5° numérotés de 15 à 40. Il y a une inscription ‘ombre en pieds’ (لظ مادقا). L’échelle de droite, calculée sur une base de douze, a les degrés numérotés individuellement de 1 à 20 et tous les cinq de 20 à 60 avec l’inscription ‘ombre en chiffres’ (لظ عباصا). A l’intérieur de ces deux échelles se trouvent une troisième pour les maisons de la lune, et à l’intérieur de celle-ci, deux autres: celle de gauche marquée ‘déclinaison solaire aux signes’ ليم .(يوتسملا ماقرا) ‘plans nombres, ‘droite de celle),جوربلا يف سمشلا La finalité de cette échelle n’est pas connue. Au centre se trouve un carré d’ombres double calculé à gauche sur base sept, et à droite sur base douze avec les inscriptions, respectivement à gauche ‘ombre versé en pieds’ (ظل اقدام معكوس) et ‘ombre horizontal en pieds’ (ظل اقدام مستوي) ; et à droite ‘ombre versé en chiffres’ (ظل اصابع معكوس ) et ‘ombre horizontal en chiffres’ (ظل اصابع مستوي ). A l’intérieur des deux carrés se trouvent des tables astrologiques.


Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue