Adolphe CRÉMIEUX (1796-1880) avocat et homme politique.

Lot 290
200 - 250 EUR

Adolphe CRÉMIEUX (1796-1880) avocat et homme politique.

14 L.A.S. et 1 L.S., 1843-1870 et s.d., à divers ; 16 pages formats divers, qqs adresses. 15 août 1852, à l'avocat Moulin, le priant de prendre dans son cabinet le dernier ouvrage de Proudhon et les Souvenirs et Mémoires de M. de Ségur, pour les remettre à son concierge... 9 janvier 1856, à M. Boulé, directeur propriétaire du journal L'Estafette : il apprend que c'est lui qui demande la mise en faillite de Firbach. « Firbach est un de mes plus vieux amis ; je m'étais empressé d'accepter sa défense, mais en apprenant que vous êtes son adversaire, je fais renvoyer le procès »... 2 juillet [1856] : « Le pauvre Firbach vient me voir encore aujourd'hui et veut, à tout prix, finir cette affaire et en sortir. Un arrêt ou un arrangement, voilà ce qu'il réclame »... 1861, à un président de tribunal, demandant des renvois d'audience : il a perdu sa voix ; il a « trop plaidé cette semaine »... 22 mars 1870 : « Il y a un peu de rêve pour moi dans cette réunion, et le rêve c'est la moitié de la vie, la plus douce peut-être »... Samedi soir, à un avocat général. Prière de remettre au porteur le dossier reçu des mains de Me Berryer, dans le procès Michel : « Je désire [...] me préparer pour répliquer à Me Dufaure et je n'ai point d'autres pièces : celles que vous avez étant communes à la défense de Berryer et à la mienne »... Recommandations, demande de places de théâtre, affaires judiciaires, etc.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue