Chine, Paire de vases de type Jun, fin XVIII,…

Lot 130
8 000 - 10 000 €

Chine, Paire de vases de type Jun, fin XVIII,…

Chine, Paire de vases de type Jun, fin XVIII, début XIXe

Belle Paire de vases de type Jun, à la forme archaïsante, datant de l'époque Qing.

H: 37 cm Ø: au col 15 cm aux anses 22 cm ; en parfait état de conservation

Provenance : Collection particulière ayant appartenu à un gouverneur du Tonkin pendant la deuxième moitié du XIXème siècle.



La base est ronde, formée par un bourrelet sur lequel on aperçoit les traces laissées par le sable sur lequel étaient posées les vases pendant la cuisson. Du grès à vif est également apparent sous cette base, ce sont de petits arrachages provoqués lors du défournement.

La panse est légèrement galbée, avec un rétrécissement à 7 cm de la base, souligné par un filet en relief. Le col assez large et haut, est légèrement évasé et prend sa source sur des épaules fines, au-dessus desquelles court également un filet en relief.



En dessous de l'épaulement, de part et d'autre, deux anses en relief en forme de lion- chien de Fo portant dans sa gueule un anneau.

Les têtes portent une crinière, de grands yeux ovales, un museau large et des oreilles aux bouts arrondis.

Ces créatures sont le fruit d'un mélange entre le Lion impérial Indien introduit avec le Bouddhisme en Chine et la créature mythique chinoise hurlante semblable à un chien, apparue dans les textes dès le 6ème siècle avant J.C.



Les vases à corps de grès de teinte grise, sont recouverts d'une couverte épaisse et riche de type Jun bleu ciel, lavande et pourpre, laissant apparaître la glaçure sous-jacente brune vers la base.

Cette couverte aux bleus vifs et variés, devient au niveau des reliefs, presque translucide et jaune dorée. Elle descend en cascade vers le bas, telle des vagues, et laisse le pied dépourvu de glaçure.

On note à la surface de petites irrégularités, de petites bulles ou dépressions, et de petites craquelures en formes de Y ou V.

Epaisse couverte blanc- crème posée à l'intérieur des vases ;

Sous la base, on retrouve la glaçure brune dorée, également visible par endroits sous les couvertes, que ce soit à l'extérieur ou à l'intérieur, glaçure dont était d'abord enduits les grès Jun.



De nombreuses recherches scientifiques ont été effectuées ces dernières années sur la glaçure Jun.La glaçure Jun, est de composition semblable au corps, avec des cendres et de la chaux ajoutées, comme les céladons. Mais la coloration bleue de la glaçure est due à la présence d'un peu plus de silice et d'un peu moins d'alumine dans sa composition et à la réduction de petites quantités de fer au cours de la cuisson. Les taches pourpres dans la glaçure sont dues à l'introduction de l'oxyde de cuivre en réduction.

L'opalescence et la glaçure bleue observée résultent donc d'un processus de cuisson et de refroidissement très délicat et complexe que les chinois avaient su mettre en œuvre.



Cette paire de vases, copies des four Jun du XIVe, a probablement été fabriqué à Jingdezhen, à la fin du XVIIIe ou au début du XIXe.



Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue