Dominique-Jean, baron LARREY.

Lot 131
700 - 800 €
Résultat: 950 €

Dominique-Jean, baron LARREY.

L.A.S., Leipzig 18 mars 1813, à sa femme ; 3 pages in-4, adresse (papier un peu bruni, lég. répar. ; cachet de la collection Crawford). Campagne de Saxe. Sa femme souffre d'une « gouteuse rhumatique » dont elle a hérité de sa maman. « Cette humeur lorsque les fonctions des organes du bas ventre sont affoiblies par les mauvaises digestions, et les passions tristes de l'âme, cette humeur dis-je porte ses effets sur les membranes serrées de la tête où elle doit nécessairement occasionner les plus vives douleurs, parce que le moindre engorgemt dans les vaisseaux de ces membranes dont le tissu est fort serré et très nerveux produit une distantion sur les fibriles nerveuses imperceptibles d'autant plus douloreux que le tissu de ces membranes est plus danse et c'est ce qui arrive dans l'âge avancé »... Il conseille des dépuratifs, met en garde contre les mauvais aliments, et recommande d'être toujours en sueur, « mais vous ma belle dame pour montrer vos jolis bras et votre belle poitrine vous laissez toucher à l'air froid et humide du soir, ce qui ne devrait jamais être touché que [par] votre docteur Larrey. Il est difficile d'empecher l'invasion des passions tristes de l'âme mais on previent celles qui sont l'effet d'une excitation morale ou physique &c. [...] en employant le moins possible ton esprit surtout par des lectures de nuit »... Il prodigue d'autres conseils : se purger, faire des lavements, se frictionner le bas ventre, se couvrir la tête, se poudrer les cheveux, prendre des pilules de camphre, supprimer le café au lait, faire un déjeuner « leger mais plus estomachique », etc.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue