Dominique-Jean, baron LARREY.

Lot 128
500 - 700 €
Résultat: 650 €

Dominique-Jean, baron LARREY.

L.A.S., Erfurt 18 mars 1812, à sa femme ; 3 pages in-4, adresse avec marque postale et contreseing autogr. (petit trou par bris de cachet restauré avec légère perte de texte ; cachet de la collection Crawford). Il paraît que leur marche sera rapide, mais ils ont eu bien de la peine à arriver par un temps très rigoureux : « Voila le 6ème jour que nous n'avons pas vû le soleil. En 24 heures la terre a été couverte de neige et nous n'avons cessé d'avoir un vent glacial du nord avec du gresil jusqu'à notre arrivée à Erfurt. J'ai fait toute la route à cheval et j'ai eu le plus grand mal à faire conduire ma voiture. Les chevaux s'abattoient à chaque pas et l'un d'eux en est malade il m'a fallu les faire conduire en main par mes domestiques tandis que deux chevaux de poste ont mené ma voiture avec Leteslier qui m'est aussi tombé malade. Juge de mes peines et de mes souffrances j'ai été obligé de mettre la main à l'oeuvre pour ne pas rester en chemin [...]. Je ne dors presque plus ma chere amie et le peu de someil que je prends est troublé par les reves les plus sinistres relatifs à ma famille à mes devoirs &c. »... Son petit Lilite paraît aussi dans ses songes et il a bien de la peine qu'ils soient séparés les uns des autres : « tu ne peux douter aussi de ma tendresse pour toi et si j'osai le dire de mon amour oui je t'aime toujours avec une passion vive qu'il m'a fallu souvent à mon profond et penible re[gret] reprimer - ton peu de prevenance et de complaisance en ont été les causes, helas ! »...
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue